www.aaihp.fr   Devenir membre Nous contacter

AAIHP

Association Amicale des Anciens Internes en Médecine des Hôpitaux de Paris

Enjeux du colloque

Un colloque national consacré à la réforme des études de l'Internat

Pour la première fois, l'A.A.I.H.P. ouvre un débat public et prend position au nom des Internes et anciens Internes des Hôpitaux. L'enjeu est de taille puisqu'il concerne un projet de réforme incluant les études médicales du 3ème cycle de l'Internat des Hôpitaux.

Ce colloque est placé sous le Haut Patronage du Président de la République, avec la présence effective du secrétaire d'Etat à la Santé, Bernard Kouchner. Il a été réalisé en collaboration avec le Comité de l'Internat, les Intersyndicaux nationaux des Internes et chefs de clinique des hôpitaux de villes de faculté et de l'Association des étudiants en médecine de France.

Il réunira 300 personnes, parmi lesquelles les plus grands noms de la recherche médicale, des acteurs du système de santé, des ministres et anciens ministres, qui - par leur présence - témoigneront leur intérêt pour une institution, l'Internat de Hôpitaux, qui s'apprête à fêter ses deux cents ans (créé en 1802).

La médecine française peut être fière de la qualité de la formation de ses médecins. C'est pour contribuer à la pérenniser que l'A.A.I.H.P. organise ce colloque.

Tables rondes

Le colloque est construit autour de quatre tables rondes (voir programme encarté) qui réuniront de grands noms de la médecine et de la recherche médicale françaises, le Directeur général de l'Assistance publique à Paris, de grands industriels de l'industrie pharmaceutique (M. Sautier, président d'honneur de Sanofi, des ministres et personnalités médicales connus pour leur expertise à propos de ce concours).

Bien entendu, des personnalités connues pour leur opposition à ce concours seront également invitées à exposer leur point de vue au cours des débats.

Les résultats du sondage

Au cours du colloque seront annoncés et commentés les résultats d'une enquête quantitative et qualitative (sondage Louis Harris) lancée par l'A.A.I.H.P. sur la réforme de l'Internat auprès de 12 000 Internes et anciens Internes.

Le colloque (1998)

Ouverture du colloque  
Table ronde n°1  
Table ronde n°2  
Sondage de Louis HARRIS - AAIHP  
Table ronde n°3  
Table ronde n°4  
Clôture du colloque  
   
Voir la gallerie de photos  

Bilan

L'actualité du colloque national organisé par l'Association Amicale des Anciens Internes en Médecine des Hôpitaux et Hospices Civils de Paris n'est plus à prouver : après plusieurs années de tergiversations et de projets qui ne voyaient pas le jour, une réforme de l'Internat des hôpitaux - que nous demandions - arrive.
Le conseil d'administration est heureux d'avoir suscité discussions et controverses à l'occasion des débats, parfois toniques, qui se sont déroulés le 7 novembre 1998 à la Maison de La Chimie et dont voici l'intégralité des allocutions.

"Le regard extérieur, qu'en tant que sondeurs, nous avons pu porter sur ces résultats (ndé : sondage Louis Harris-AAIHP, Comité de l'Internat) nous a d'abord fait ressentir une chose : c'est une grande cohésion, on pourrait presque dire un esprit de corps."
Quelle meilleure conclusion pouvait espérer le conseil d'administration lorsqu'il a pris la décision d'organiser le premier sondage d'opinion chez les internes et anciens internes des hôpitaux de Paris ?
L'attachement à un concours est réel et n'est pas rétrograde. Il fait la quasi-unanimité. Il est le reflet de l'observation de ce que l'histoire de l'Internat et son passé ont fait de cette école unique en son genre. Tous les pays voisins, et même outre atlantiques (quatrième table ronde), vous le diront : ils nous l'envient. Mais il ne peut pas tenir dans la situation démographique médicale actuelle et dans une prospective cohérente d'enseignement, de formation continue, d'accréditation, d'économie de santé fragile, etc...

Notre Président, Alain Haertig, avait déjà proposé, en octobre 1995, l'idée de validation des deux premiers cycles ouvrant à des débouchés supplémentaires et variés. La suggestion prend en compte l'intérêt de la confirmation des deux premiers cycles à vocation universitaire. Elle permet de séparer et renforcer la rigueur et la qualité de la formation clinique ultérieure en médecine générale et en spécialités. L'avenir dira comment l'entrée dans cette formation clinique renforcée pour tous saura garder les notions d'effort, de volontariat et de compagnonnage dans l'enseignement, sans se fondre dans une banale validation d'années permettant l'accès au Doctorat en médecine et à la qualification tout en permettant le fonctionnement des hôpitaux.

© AAIHP - Emmannuel CHARTIER KASTLER

Recherche

Nos dernières publications

        

A paraître

Sortie de l’Internat de Paris 89
fin septembre 2017

L'Internat de Paris

Site de l'Internat de Paris

Agenda

<<    >>

Nos partenaires

Sites recommandés

   

 

      

 

  

Copyright © 2004-2017 AAIHP Mis à jour le 11 septembre 2017 Mentions légales